By Julien Damon

Remark peut-on prétendre faire un journey d'horizon de los angeles pensée en a hundred pics ? En ne le prétendant pas. L'ouvrage repose sur des appréciations et des choix personnels. Le prisme disciplinaire et idéologique se veut huge. a hundred auteurs ou plutôt a hundred pensées sont ici traités sous forme de fiches claires et concises qui permettent à l'étudiant, mais aussi au grand public, de balayer les sciences humaines avec efficacité et curiosité. Le ton est easy, le fond est précis. L'ensemble constitue à l. a. fois une advent, une ouverture et un approfondissement pour quiconque cherche à cultiver sa tradition générale, à sortir de sa spécialité ou à disposer d'un outil en vue de l. a. préparation de concours.

Show description

Read Online or Download 100 penseurs de la société PDF

Best other social sciences books

Knowledge and Mind: A Philosophical Introduction

This is often the single modern textual content to hide either epistemology and philosophy of brain at an introductory point. It additionally serves as a normal creation to philosophy: it discusses the character and techniques of philosophy in addition to easy logical instruments of the exchange. The ebook is split into 3 elements.

Hume on Motivation and Virtue: New Essays (Philosophers in Depth)

This assortment is dedicated to questions in meta-ethics and ethical psychology coming up from the paintings of David Hume. the gathering focuses on questions bobbing up from Humes perspectives on cause, motivation and advantage together with new essays from striking Hume students.

Additional info for 100 penseurs de la société

Sample text

Tout est histoire, culture, et donc langage. Suspicieux, il invite à se méfier du langage.  » « La langue est fasciste », assurait-il de façon plus résumée et plus déterminée. L’écriture, parce qu’elle repose sur un travail et sur un engagement, permet plus de liberté. Elle n’en reste pas moins une nécessité, ce qui peut parfois la ramener à n’être qu’un vecteur de l’aliénation. À destination de ceux qui consomment les signes, Barthes critique et analyse les modes de production de ces signes. Mais plus que ses apports théoriques, ou ses appréciations d’une culture bourgeoise qui saurait imposer ses mythes à tous, c’est son écriture qui demeure aujourd’hui.

Sans Lacan, dira-t-on. Pas de mépris ni d’attaque, simplement un constat et un aveu : une faible connaissance et une compréhension difficile. Ni gender studies ou queer studies non plus. Pour les mêmes raisons. Des limites et des préférences expliquent les présences et les absences. Aron est là, mais ce n’est pas le cas de son « petit camarade » Sartre. Dans la controverse résumée par la célèbre sentence « il vaut mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Aron », le parti pris assumé consiste à préférer, tout simplement, ce qui permet d’avoir raison.

L’existentialisme et l’humanisme de Sartre, dans ses pièces de théâtre ou ses ouvrages théoriques, ont une place remarquable dans l’histoire des idées, mais, encore une fois, il faut faire des choix d’opportunité et d’affinité. « Parce que c’était lui ; parce que c’était moi », disait, en parlant d’amitié, Montaigne (encore un autre grand absent dans cet ouvrage). De plus en plus souvent les politiques sociales françaises sont appelées à soutenir davantage de diversité, de mixité, de parité. C’est ce qui a été tenté dans ce livre, sur le plan de la variété des idées et des curriculum vitae.

Download PDF sample

Rated 4.57 of 5 – based on 42 votes