By Springer

Show description

Read Online or Download Inventiones Mathematicae Volume 2, 1966 PDF

Similar german_2 books

Polarlichter zwischen Wunder und Wirklichkeit: Kulturgeschichte und Physik einer Himmelserscheinung

Polarlichter haben die Menschen schon seit fr? chicken Zeiten erschreckt oder verzaubert. In M? rchen Sagen und anderen Geschichten wurden Deutungen geschaffen, die sich um G? tter, Helden, Fabelwesen oder auch Tiere ranken. Seit dem Altertum gibt es auch gelehrte Texte, in denen sich Philosophen, Chronisten und Wissenschaftler mit dieser Naturerscheinung befassen.

Die Klage über die Zerstörung von Ur

ROEMER, W. H. P. : DIE KLAGE UEBER DIE ZERSTOERUNG VON UR. MUENSTER, 2004, ix 191 p. Encuadernacion unique. Nuevo.

Additional info for Inventiones Mathematicae Volume 2, 1966

Example text

109]. Lorsque n croît multiplicativement, les nA forment un système inductif de schémas en groupes sur S. Il est parfois plus commode, avec WEIL et TATE, de considérer les nA comme les termes d'un système projectif, en convenant pour ni n' d'envoyer n~A dans nA par la multiplication par m=ni/n, qui est un morphisme fidèlement plat de noyau mA. Le système projectif obtenu ainsi, lorsqu'on fait parcourir à n les puissances d'un nombre premier fixé /, se dénote souvent par Tl(A). Il dépend fonctoriellement de A et sa formation est compatible avec tout changement de base.

E. un S-préschéma en groupes propre et lisse sur S, à fibres connexes [10, Ch. 6]. 1] que c'est un schéma en groupes sur S qui, comme S-préschéma, est «fini localement libre» i. e. défini par une Al .. gèbre sur (gs qui est localement libre de type fini comme ms-Module. 109]. Lorsque n croît multiplicativement, les nA forment un système inductif de schémas en groupes sur S. Il est parfois plus commode, avec WEIL et TATE, de considérer les nA comme les termes d'un système projectif, en convenant pour ni n' d'envoyer n~A dans nA par la multiplication par m=ni/n, qui est un morphisme fidèlement plat de noyau mA.

E. défini par une Al .. gèbre sur (gs qui est localement libre de type fini comme ms-Module. 109]. Lorsque n croît multiplicativement, les nA forment un système inductif de schémas en groupes sur S. Il est parfois plus commode, avec WEIL et TATE, de considérer les nA comme les termes d'un système projectif, en convenant pour ni n' d'envoyer n~A dans nA par la multiplication par m=ni/n, qui est un morphisme fidèlement plat de noyau mA. Le système projectif obtenu ainsi, lorsqu'on fait parcourir à n les puissances d'un nombre premier fixé /, se dénote souvent par Tl(A).

Download PDF sample

Rated 4.58 of 5 – based on 46 votes